Friday, August 9, 2013

Meurtre (Anonyme)

Œuvre présentée à Mezel dans le cadre de l'exposition annuelle des "plasticiens d'ici". Très bien reçue du public, elle a suscité de nombreuses questions, et je m'étonne encore que Anonymous ne soit pas plus connu du grand public, quoi que vu l'état de nos médias d'information... Des enfants se sont écriés "ils ont tué quelqu'un dans l'exposition!!" en entrant :-) et beaucoup de gens ont fait état de la présence de l'installation: difficile de l'ignorer tant la composante humaine presque réelle en est forte.

Dédié à Bradley Manning

Nos sociétés occidentales ont toujours créé leurs propres démons, reflets des peurs et du non-dit sur les phobies des gouvernants. Les chasses aux « sorcières » en sont un exemple parmi d'autres, alors que les femmes réclamaient de plus en plus leur indépendance et leurs droits.

Plus récemment la montée des intégrismes accompagna la montée du dogme capitaliste allié à une certaine idée de la démocratie. Le mouvement des anonymes, pour sa part, met en lumière à mon avis la face caché de nos gouvernements : répression des libertés, espionnage de nos vie privées, intimidation sur les individus, collusion avec les multinationales, et cela en « miroir » de nos politiques. En effet, nos hommes politiques manquent de transparence, échappent aux conséquences de leurs actes et se déguisent constamment pour nous mentir. Leur champ de bataille est Internet, un dernier espace de liberté grignoté chaque jour un peu plus par les lobbies des industries, les agences de renseignement, et l'ignorance des usagers. Espace de liberté, donc espace d'espionnage aussi (Merci Edward Snowden!).


Tout le monde est aussi un « Anonyme » potentiel : espérons que nous prendrons rapidement tous conscience de ça avant qu'il ne soit trop tard, de ce pouvoir de pression au service de la communauté citoyenne. Aussi simple que de dire « Non » en son âme et conscience, ou bien de devenir un lanceur d'appel (« whistleblower »). En tant qu'humain, nous nous devons de protéger les libertés de tous, car d'elles dépend la nôtre.


L'installation à mon habitude recycle des matériaux de récupération. L'Anonyme est un technicien de surface peut-être, le balais est un lien avec les « sorcières » d'antan, qui a trouvé des informations dans une poubelle, un DVD jeté, un post-it « sensible ». A-t-il eu le temps d'envoyer un message avec son téléphone portable avant d'être retiré de la circulation ? Je vous laisse le soin de le deviner...