Sunday, November 15, 2015

Un 13 Novembre

L'extrême droite en profite déjà, partout en France, pour agiter le drapeau de la haine, et assaillir des gens innocents. On a beau accuser Valls et le PS de la montée de la droite, ce seront en derniers recours, les gens, vous et moi, qui ferons la différence sur le terrain, face aux multiples agressions à venir, aux pamphlets de haine scandés par des bottes noires, aux rumeurs divisives lacées d'acide

Sunday, September 6, 2015

Série "Orange" #3


Voici la troisième peinture dans la série. Je pense que la série formera une section dans un espace 3D à l'intersection du rêve et d'une ligne temporelle, les éléments se ré-arrangeant en une séquence dont la logique n'est pas tout de suite apparente.

La conception suit à la lettre ma ligne de la "déchirure" de l'éveil.


Acrylique sur toile, 41x33cm

Sunday, August 23, 2015

Installation "45 secondes", Mézel 2015





Le thème de l'exposition des "plasticiens d'ici" était "Bis Repetita".

Dans quelle mesure une œuvre est-elle "la même" à travers le temps?
Deux réveils achetés au même endroit et au même moment, mis en service à 45 secondes d'intervalle.


Installation "Archéologie" à Mézel

Voici ma dernière installation en date, "Archéologie (à la salle polyvalente de Mézel)", à la salle polyvalente de Mézel.

J'ai dû retrouver un carreau du sol de la salle, construite il y a plus de 15 ans, pour créer cette installation, ainsi que faire les poubelles de Mézel.

La quête pour le carreau commençait mal, l'architecte me signalant que la référence n'existait plus. Je contactais cependant l'entreprise de carreaux (somarev, à Sainte Tulle), puis leur rendis visite. Un très bon accueil, le patron me guida à travers un grand dépôt, puis un plus petit, directement à une boite en carton (un peu poussiéreuse!) d'où il sorti un des derniers carreaux de la salle! Chapeau pour la mémoire, et merci de me l'avoir gracieusement donné!

Pour la poubelle, un peu plus délicat, surtout pour mon nez, tant et si bien que j'ai porté mon masque filtrant de cycliste.
J'ai ouvert au hasard un container et pris une poubelle, pour l'ouvrir et la désinfecter chez moi. Beaucoup de restes alimentaires, et des couches bien chargées. Finalement, j'ai jeté ce qui pouvait pourrir trop vite ainsi que les couches, et gardé le reste pour le mettre dans la boite transparente que j'ai fabriquée.

La terre au fond de la boite viens de Mézel aussi.













Tuesday, August 11, 2015

De l'archéologie ordurière

Bon, j'ai pris au hasard une poubelle à Mézel pour la désinfecter (si possible!) et mettre son contenu dans mon installation demain, "Archéologie", pour l'exposition annuelle.
Odeur intense. Par la canicule.
Mélange d'olives avariées, purée de légumes, petits pots, mais surtout, surtout, de couches bien chargées en excréments!
Je vais craquer et ou bien faire une sélection du contenu (ce que je ne voulais pas faire a priori), ou changer d'approche pour mon installation...

Saturday, June 20, 2015

L'homme au journal, Magritte

L'exposition annuelle des plasticiens d'ici approche (le 12/8 2015 ) Mézel).
Le thème de cette année sera "Bis repetita" pour les œuvres à exposer dans le coin collectif. Pour le fun, j'ai pensé à cette peinture de Magritte qui elle même semblait isoler des moments répétés mais différents, pour en faire une copie....


(c) Tate Gallery

Friday, May 22, 2015

Micro Macro, Martigues jusqu'au 25/5

De retour de cette exposition. Un excellent accueil de la part de toutes les personnes impliquées (théâtre des Salins, la salle du Grès, le musée Ziem, la cinémathèque et l'ancien conservatoire).

Les oeuvres ont été réparties sur plusieurs endroits, mais dans un périmètre qui reste accessible à pied, en quelques minutes. Heureusement, car hier il faisait un mistral à vider l'étang de Berre!

L'exposition se veut ludique et interactive, sur les arts numériques. Je ne pense pas que tout correspondit à la définition que je me faisais sur ce que devait être un "art numérique", ni que toutes les œuvres présentèrent un côté ludique; en revanche, ce fut un agréable moment de visite et de découverte, dont je voudrais partager quelques unes des installations qui m'ont le plus fait réagir.

Découflé, au théâtre des Salins, offre des installations soignées, un mix entre 19ieme siècle et art vidéo. Au premier étage, Solar Helix / Ceremonial chamber de MSHR nous donne le bruit d'une interaction entre deux personnes, se caressant la peau. A ne pas rater, au sous-sol, peut-être mon préféré pour la bonne humeur qu'il peut générer, "Monster" de Kris Verdonck.

La salle du grès est une installation vidéo "Onion Skin" http://antivj.com/onionskin/ qui m'a plu (malgré le manque de basses de la bande son). Très prometteur pour l'avenir.

Un grand choix de films courts par Va Voom, dans tous les styles: éclectique, représentant énormément de travail par chaque artiste. C'est à la cinémathèque.

Tout le programme: http://www.les-salins.net/spectacles/240/micro-macro



Sunday, May 17, 2015

Art de Mai 2015 à Mézel

Article dans la Provence, 17 Mai 2015 sur notre exposition chez les commerçants, dans le cadre de l'art de Mai.

Saturday, May 16, 2015

Chèvre, 1931

Pour l'Art de Mai, organisé par le conseil départemental des alpes de haute-Provence, je viens de réaliser une chèvre, installée au restaurant locavore "le pressoir gourmand" (Mézel).

L'association "les plasticiens d'ici" a décidé d'interpréter le thème de l'art de Mai,
« Comment illustrer l’œuvre d’Alphonse Daudet aujourd’hui ? » pour le 150ième anniversaire des lettres de mon moulin, en choisissant  l'histoire de la chèvre de M. Seguin.
Dans notre version du récit cependant, notre chèvre s'émancipe du joug moral du fermier et de ses peurs du loup; utilisant son intelligence, son obstination et son agilité, elle s'échappe au lieu de vouloir en vain le combattre.
Par un fait du hasard, l'actualité rejoint notre exposition, quand le projet de loi Rebsamen mettrait en danger l'égalité professionnelle homme-femme, comme le dénoncent plus de 40 collectifs et associations (voir Osez le féminisme: communiqué de presse).



Ma chèvre est en 1931, elle part de Saint-Auban pour aller visiter d'autres cieux que ceux, dangereux, de l'usine. Les couleurs franches et primaires évoquent les prairies traversées, sous un soleil provençal ou asiatique, trônant sur un écrin de ciel bleu. Ces couleurs sont aussi celles des pays qu'elle a visités, en 1931, dans un périple qui reflète les nationalités présentes sur l'usine arkéma (anciennement péchiney) à Saint-Auban. Le but originel de cette usine étant de produire des gaz asphyxiants, notre chèvre avait bien besoin d'air pur !

Malgré les accidents industriels et environnementaux, certains ouvriers sont restés et se sont intégrés, enrichissant notre territoire de leurs histoires et de leur dévouement.

Sur environ 30 nations représentées sur notre territoire à ce moment là, saurez-vous reconnaître les 19 que ma chèvre représente ?

Monday, February 23, 2015

Soirée à la Friche - Création interactive et transmédia

Quelques photos de la Friche - Belle de Mai, à Marseille. J'y étais à l'occasion de la remise du prix PRIMI-SACD de la création interactive et transmédia.

Un panel de personnalités connues et moins connues (certainement depuis ma campagne...):
  • Catherine Cuenca (SACD)
  • Romain Bonnin (Ahh! Quelqu'un avec un avis enfin rafraîchissant!!!)
  • Jean-Michel Albert (Marseille Web Fest)
  • Pierre Cattan (Small Bang)
  • Florence Sala (Canal+ Digital Business Unit)


Durant le débat, le terme, relativement nouveau pour moi, de "transmédia" pointe son nez numérique, mais les définitions données de me satisfont pas, probablement un reste de ma culture geek d'il y a plus de 20 ans!

Les projets présentés sont variés et ont l'air de bonne qualité. Le plus beau pitch était sans nul doute le premier (qui a d'ailleurs eu le prix) et celui plus proche des gens (et de

mon coeur dirait-on) "Marseille la ville dont je suis le héros"(@Tabascovideo).

Malgré la qualité de tous les projets, il me semble en regardant à ce qui se faisait il y a 20 ans, que très peu d'évolution a eu lieu dans le domaine croisé du numérique et de la culture (spectacle vivant ou autre). Oui, des initiatives multimédia (comme on disait) on vu le jour, des spectacles intégrant la vidéo, des films jouant sur les tweet live etc.

La participatif et le contributif, ensembles avec l'interactif, devraient à mon avis faire corps avec tous les projets dits "transmédia", c'est cette dimension internet à la wikipédia qui doit guider le culturel transmédia. L'auteur est tour à tour un compositeur et un chef d'orchestre, respecté des participants, mais qui doit se libérer de son oeuvre à un moment donné.

Le pitch le plus à même de devenir un vrai projet transmédia, c'est celui de la ville dont vous êtes le héros, j'espère que ses auteurs vont sauter le pas et en faire une belle réussite transmédia!